Il n’est pas évident de savoir quel comportement adopter avec un collègue qui a subi un traumatisme psychologique et reprend le travail. Les victimes doivent faire face à des nombreux symptômes : peur, angoisse, troubles du sommeil, pertes de ses repères… Jean-Pierre Camard met en avant les meilleures attitudes à adopter.

Il est important de traiter la personne au même titre que n’importe quel membre de l’équipe. « Il faut absolument que cette personne soit reconnue pour ce qu’elle est et pas ce qu’elle a connu », met en garde Jean-Pierre Camard, Président de Pros-Consulte.

Si la personne est demandeuse, il faut lui apporter une écoute. « Il faut lui dire que ce qu’il a vécu est quelque chose d’exceptionnel, et que s’il ne se sent pas bien, c’est tout à fait normal », conseille le psychiatre Gérard Lopez.

Il ne faut pas minimiser la situation. Jean-Pierre Camard conseille même d’organiser une petite réunion au retour de ce collègue. Il ne faut pas dire « Arrête de t’écouter », « Cela passera avec le temps », « Rassure toi, cela va passer », conseille Jean-Pierre Camard.

In faut pas hésiter à proposer à la personne de passer du temps avec elle.« Il suffit de réunir pendant 20 ou 30 minutes les personnes les plus proches de lui au travail. Cela revient à créer un petit groupe de parole qui lui montrera qu’il est soutenu ».

Pour découvrir l’article complet de bfmtv, c’est ici !