Quel impact l’intelligence artificielle peut-elle avoir sur les rh ?

Stéphane Mallard, auteur de Disruption, intervient dans Le club média rh pour parler de l’impact de l‘intelligence artificielle sur les ressources humaines. L’intelligence artificielle prend de plus en plus de place dans les entreprises et également dans les rh.

Pour Stéphane Mallard, les entreprises vont vers la fin du salariat. Avec le numérique, les nouvelles technologies, il devient plus rentable de faire appel à des travailleurs indépendants qu’à des salariés. On le voit, il y a une augmentation du nombre d’indépendants dans tous les domaines.

Les algorithmes, pour prédire :

A terme, on aura une très bonne connaissance des algorithmes, permettant aux entreprises de prédire les démissions, les burn-out et même constituer des équipes en matchant des profils. On va pouvoir déceler des indicateurs, de façon directe, pour vérifier par exemple le CV d’un candidat.

Attention tout de même à certains dangers. Dans un premier temps, les entreprises capables aujourd’hui de faire de l’intelligence artificielle à un niveau avancé sont les géants du numérique comme Amazon ou Google. Il faut donc faire preuve d’une certaine méfiance envers les prestataires qui vendent de l’intelligence artificielle, car le niveau de performance ne sera pas aussi avancé. Autre danger, il n’y a pas forcément besoin d’intelligence artificielle pour aller aussi loin.

On passe de technologies programmées, de logiciels codés à des logiciels entrainés avec des données, ce qui permet d’en développer partout.

Moins d’expertise chez l’humain pour plus d’empathie :

« Vous n’irez plus chez votre médecin pour son expertise, par ce que l’intelligence artificielle s’en chargera, en revanche, vous irez dans son cabinet par ce qu’il vous écoute, vous rassure, par ce que vous avez une relation de confiance avec lui ». L’idée est la même pour les ressources humaines, on va vers une perte de l’expertise chez l’humain, pour aller vers de l’empathie.