le télétravail contraint est mal vécu

Un numéro vert pour les télétravailleurs des TPE/PME

Début novembre, un numéro vert a été mis en place par le gouvernement pour les salariés en télétravail des TPE/PME. Les salariés qui ressentent le besoin de se faire accompagner et d’être écoutés pendant cette crise sanitaire ont la possibilité d’échanger avec un psychologue de la plateforme Pros-Consulte.

Ces appels se font de façon anonyme mais des tendances ressortent. Une psychologue du réseau Pros-Consulte les explique pour le HUFFPOST.

Moins de liberté

Certains appelants ont la sensation d’être surveillés par leur manageur. Le nombre d’appels et de visioconférences est plus important que nécessaire. Des managers veulent s’assurer du travail de leurs salariés. Pour certains, la charge de travail a augmenté, des missions non-habituelles leurs sont confiées.

Gérer le travail et la vie personnelle

Le télétravail empiète sur la vie personnelle des salariés. Il n’y a plus de limites entre la vie professionnelle et la vie personnelle. Des télétravailleurs restent en ligne en permanence pour pouvoir répondre aux sollicitations de l’entreprise. Les tâches quotidiennes sont mêlées au travail, comment réussir à s’occuper des enfants, à gérer les tâches ménagères et à travailler dans un même environnement. La clé est de délimiter un temps pour chaque activité, à ne pas tout mélanger.

Absence de lien avec son équipe

Avec le télétravail, il n’y a plus de face à face, plus de discussions hors travail, plus de rires et plus de moments conviviaux. C’est ce manque de liens sociaux qui impacte les salariés. Les collaborateurs n’échangent plus que pour le travail. Parfois, des mots peuvent être mal interprétés, provoquant des tensions dans l’équipe. Ces conflits sont plus difficiles à arranger qu’en temps normal car la distance est un frein.

Démotivation quant au métier lui-même

Les liens sociaux permettent aussi de contrer certaines missions difficiles du poste de travail. Alors quand les liens sociaux disparaissent, certains sont démotivés et ne comprennent plus le sens de leur travail. Certains imaginent même se réorienter mais pour la psychologue interrogée, ce n’est pas une mauvaise chose car de nouvelles opportunités peuvent apparaitre.

La plateforme Pros-Consulte voit réellement le mal-être des télétravailleurs. Ils sont beaucoup plus nombreux à joindre la plateforme qu’au premier confinement. Par ailleurs, les appels réorientés vers des psychiatres ont augmenté de 50% par rapport à septembre.

Pour découvrir l’article complet du HUFFPOST, c’est ici !